«L’analyse de la situation réalisée par socialdesign SA est une base essentielle pour la suite des travaux de la CDAS»

Entretien avec Veronika Neruda, responsable du domaine Famille et société de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS)

 

Madame Neruda, pouvez-vous décrire brièvement en quoi a consisté la collaboration avec socialdesign SA ?

La Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales CDAS a chargé socialdesign SA de réaliser une analyse de la situation concernant l’offre et le financement des hébergements d’urgence et des refuges pour les personnes victimes ou menacées de violences dans les cantons. Cette analyse était centrée sur quatre questions fondamentales :

  •  Combien de places en refuge et en hébergement d’urgence sont actuellement dispo-nibles dans les cantons ?
  •  Le nombre de places est-il suffisant ?
  •  Quelle est la situation dans le système en aval ?
  •  Qu’en est-il du financement des hébergements d’urgence ? Ce financement est-il garanti ?

 

Pour répondre à ces questions, un sondage a été mené auprès de représentants des of-fices cantonaux de liaison pour l’aide aux victimes, de maisons d’accueil pour femmes et de membres de la Conférence des commandants des polices cantonales. Les statistiques de la Fédération solidarité femmes (statistique DAO) ont également été évaluées. Les résultats de l’analyse de la situation ont été présentés par socialdesign SA lors de l’assemblée annuelle de la CDAS en mai 2019.

Pour quelles raisons avez-vous choisi de collaborer avec socialdesign SA ?
La CDAS a déjà eu l’occasion de travailler avec socialdesign SA dans ce domaine par le passé : socialdesign SA avait alors élaboré pour la CDAS un catalogue de prestations des maisons d’accueil pour femmes. Cette collaboration a fait ses preuves, la CDAS a apprécié les compétences techniques et méthodologiques de socialdesign SA.

Quelles ont été les suites données à cette analyse de la situation ?
Sur la base du rapport d’analyse, les membres de la CDAS ont décidé d’élaborer des recommandations à l’intention des cantons dans le domaine du financement des refuges ainsi que des solutions pour la suite. Ils ont également chargé la Conférence de l’aide aux victimes (CSOL-LAVI) de vérifier ses recommandations concernant le financement des séjours.

Comment avez-vous perçu la collaboration avec socialdesign SA ? Comment vous êtes-vous sentis soutenus par socialdesign SA ?
La collaboration s’est déroulée de façon très simple, efficace et avec la volonté de trouver des solutions. Cette analyse de la situation réalisée par socialdesign SA constitue une base de décision essentielle pour les travaux futurs de la CDAS dans le contexte des hébergements d’urgence pour les personnes victimes de violences.

Merci beaucoup pour cet entretien !

Share: