socialdesign 2016 : une rétrospective

Entretien avec Martina Schlapbach et Reto Jörg

Martina Schlapbach et Reto Jörg sont respectivement cheffe de projet et chef de projet senior chez socialdesign.

Comment décririez-vous l’ambiance chez socialdesign en ce début d’année ?

Martina Schlapbach: En 2016, socialdesign a fêté ses 10 ans d’existence. C’est forts de cette expérience et pleins d’élan que nous abordons cette nouvelle décennie. En construisant sur nos expériences et méthodes éprouvées, nous continuerons à développer avec beaucoup d’énergie des concepts et des produits innovants avec nos partenaires.

Reto Jörg: 10 ans sont naturellement un jalon important. En ce début d’année, je me réjouis des projets futurs avec nos clients et  aussi d’un certain nombre d’événements prévus en interne avec l’équipe.

Quels ont été les grands thèmes de 2016 et le type de mandats traités par socialdesign en 2016 ?

Reto Jörg: En 2016, socialdesign a pu traiter une grande diversité de mandats. Concrètement, nous parlons de 227 projets. J’ai donc un peu de peine à garder une vue d’ensemble pour répondre au nom de la société dans son ensemble. À mon niveau, j’ai beaucoup travaillé sur la question des planifications hospitalières et des soins dans le contexte de la révision de la LAMal. Car même si la majorité des mesures sont en vigueur depuis le début de 2012, les défis qu’elles impliquent sont encore loin d’être maîtrisés. Que ce soit du point de vue des acteurs qui élaborent des mesures, des critères et des instruments, ou que ce soit d’un point de vue général, lorsqu’il s’agit d’évaluer dans quelle mesure les effets visés par la révision de la LAMal ont été atteints.

Martina Schlapbach: Pour donner à nos lectrices et à nos lecteurs une idée des mandats que nous avons traités, nous les avons classés par catégorie. Comme Reto l’a déjà dit, nous avons exécuté un total de 227 mandats en 2016. Le temps passé par mandat a été une fois encore très variable, de quelques heures à plusieurs centaines d’heures. Au total, nous avons traité 100 projets dans le domaine du conseil, 23 dans la formation et l’enseignement, 44 dans la recherche et l’évaluation, 36 dans le coaching, 9 mandats de direction, 10 mandats pour des prestations deservice fournis par notre backoffice, ainsi que 5 mandats de révision de dossiers (sozialrevision®).

Parlez-nous des succès de 2016 et de ce qui vous a personnellement réjouis.

Martina Schlapbach: 2016 est l’année de mon arrivée chez socialdesign et de mon entrée au sein de notre équipe interdisciplinaire. J’apprécie énormément le principe du double contrôle que nous pratiquons souvent. Cette forme de travail en équipe permet d’utiliser les compétences de divers collaborateurs dans la majorité des projets. Nous pouvons ainsi répondre plus précisément aux besoins individuels de notre clientèle et développons en continu notre expertise personnelle.

Reto Jörg: Pour moi, continuer à travailler avec d’anciens clients est toujours un grand plaisir et j’apprécie donc ces mandats, dont nous avions eu un certain nombre  cette dernière année. Nous en sommes très contents car cela témoigne de la qualité du travail de socialdesign. Il est important, dans un projet, de ne pas voir uniquement le produit fini, mais aussi le processus, le chemin qui y conduit. Nous voulons être un partenaire fiable et compétent pour nos donneurs d’ordres, même lorsque cela signifie parfois se remettre en question et assumer un changement de cap. Une méthode de travail honnête et transparente, d’égal à égal, est primordiale, car seule l’authenticité permet de créer de la confiance. Si les clients apprécient cette approche et qu’ils reviennent vers socialdesign pour un nouveau mandat, c’est que nous sommes sur la bonne voie.

Quels ont été les grands défis en 2016 ?

Martina Schlapbach: socialdesign travaille sur des processus de développement d’organisations, de réorientation stratégique et de gestion de projets aussi intéressants que complexes. Pour répondre à cette complexité, nous utilisons une gamme d’instruments qui vont de l’évaluation  au conseil en stratégie jusqu’au mandat de direction par intérim. En tant que nouvelle collaboratrice, j’ai appris à connaître en détail cette palette d’instruments et à m’approprier la méthode de socialdesign en 2016.

Reto Jörg: Je voudrais développer ce que dit Martina. Chaque mandat, chaque projet apporte ses propres défis. Notre mission consiste à cerner rapidement et à comprendre le contexte spécifique pour organiser notre approche de manière à être capables d’atteindre les objectifs de nos clients. Le professionnalisme croissant et les progrès technologiques augmentent la complexité des contextes et des problèmes en continu. Parallèlement, nous disposons d’un nombre toujours plus grand d’instruments et de méthodes. Notre plus grand défi est de remettre en permanence en question nos approches et de les développer pour ouvrir de nouvelles voies et perspectives à nos mandants. Un exemple : dans un projet interne, nous approfondissons avec notre partenaire geo7 ag les possibilités d’employer des systèmes de géo-information dans le contexte des planifications des prestations dans le secteur social et de la santé. Dans un projet concret, nous avons réussi à fournir un nouveau point de vue sur la question en combinant des informations spatiales et des données d’une enquête.

Quelles sont les résolutions de socialdesign et les vôtres pour 2017 ?

Martina Schlapbach: Je me réjouis tout particulièrement de continuer à collaborer avec une clientèle aussi variée. Nos partenaires sont issus aussi bien du domaine public et à but non lucratif que de l’économie privée. Tous s’engagent et contribuent à notre société et plus spécifiquement, à la cohabitation sociale. Il est très enrichissant d’accompagner nos clientes et nos clients et d’élaborer avec eux les solutions à leurs défis particuliers.

Reto Jörg: Personnellement, je me réjouis de terminer ma formation continue à l’EPF au printemps prochain. Cela a été une expérience très enrichissante, mais je suis content de pouvoir refermer avec succès ce chapitre. En tant que membre de socialdesign, je me réjouis d’aborder de nouveaux projets et défis ainsi que de poursuivre les différents partenariats que nous avons pu mettre sur pied ces dernières années. La collaboration avec des personnes différentes et de milieux différents est toujours inspirante.

 

Tous nos remerciements à Martina Schlapbach et à Reto Jörg pour cet entretien!

Share: